logo2_Tangui


TANGUI ROBERT
L’ATELIER HAUT
L’ATELIER BAS

10 rue des Récollets
44 200 NANTES
06 58 65 49 85
tangui.robert@gmail.com
www.tangui-robert.fr

A la fois lieu de fabrication et de conception, l’atelier est un lieu de croisement entre l’architecture et les arts plastiques. Sans nier leurs caractéristiques réciproques, il s’agit ici de faire des allers retours entre les deux, se situant au plus près de la limite qui les sépare, pour enrichir leurs préoccupations et interroger leurs spécificités.
Le projet d’architecture se trouve alors support et déclencheur d’extrapolation artistique et le projet artistique résonne en amplifiant les architectures à venir.
Les questionnements mutuels ainsi posés sont multiples et variés, de la notion d’intimité à celle de transition, aux rapports surface/volume, imprévu/attendu, pérenne/éphémère, sauvage/artifice …
Au-delà des ces questionnements, les savoir-faire et matériaux sont aussi bien empruntés au monde de l’artisanat, de l’architecture, de l’art ou de l’industrie.

" Tangui Robert est un grand voyageur, mais un voyageur qui voyage aussi dans ses rêves. Ses carnets de croquis sont les sismographes de ses émotions. Il construit ainsi tout un monde avec des éléments déjà existants, des strates de civilisations qu’il fouille, qu’il triture pour les posséder et les épingler dans sa mémoire et nous les donner ensuite à voir comme l’entomologiste avec les papillons.
Il y a chez Tangui Robert , dans ses oeuvres, quelque chose de grave, comme une déambulation dans les ruines des souvenirs. Mais ce n’est pas triste, c’est plutôt surprenant comme la découverte des restes de grandes cités vides, hiératiques, lointaines, de celles qui occupent les rêves de l’enfance et qu’on feint d’oublier plus tard pour ne pas en être meurtri par leur poésie.
Avec Tangui Robert on retrouve ce chemin délicat et fragile qui mène vers des horizons que les hommes ne voient plus, ou ne veulent plus voir. Ce sont des traces parfois infimes, parfois comme des égratignures, des blessures sur des murs purulents, quand tombe le soir sur notre passé.
Tangui Robert mêle photos, croquis, cartographie, pour retrouver ce qui l’a ému et nous entrainer avec lui dans ses songes. N’allez pas croire, malgré tout ce qui précède, que l’oeuvre est austère,froide, au contraire elle est jubilatoire, drôle, comme des jeux de cartes qui réservent surprises, humour et fantaisie.
Faites vos jeux. "

Jean Fradin
11 septembre 2016